Le geste. Instinctif et spontané. Le geste comme seul et unique point de départ.

La trace. Libre et autonome. La trace comme le prolongement du corps.

Autant d’encres et de peintures que de silhouettes nées de moments de connexions entre le corps et le papier, avec cet unique point commun : la vie du trait.


  • Share:
X